L’Audi Freestyle Hockey Tour

Sous la devise « Le hockey est pour tout le monde », toute l’équipe du Audi Freestyle Hockey Tour est déterminée à ouvrir les portes du hockey aux enfants défavorisés.

Le dimanche 11 Juin à St Jans-Molenbeek, c’était le coup d’envoi d’un projet qui consiste à donner aux enfants des milieux défavorisés l’occasion de découvrir le hockey. Pour ce projet ambitieux, l’Association Royale Belge de hockey (ARBH) travaille main dans la main avec l’association MW Fund. Ensemble, ils ont mis en place une tournée de « hockey urbain », avec l’ambition d’amener le hockey dans les quartiers défavorisés des villes belges.
Lire la suite

Le golf, un sport de sénior ?

Souvent nous avons entendu : « Le golf est un sport pour les personnes à la retraite, pour les riches ». Ce sport appartient-il vraiment à un monde fermé ?

51 ans, c’est la moyenne d’âge des golfeurs en France. Régulièrement caractérisé de sport fermé, réservé aux personnes appartenant à une classe sociale favorisée et codifié de manière stricte, le golf est aujourd’hui un sport qui n’attire pas la jeunesse. Pour preuve, les derniers chiffres de la Fédération Française de Golf montrent que les jeunes ne représentent que 10% des 450 000 licenciés en France.  En vue de la RyderCup de 2018 qui se déroulera en France, l’ensemble des acteurs concernés œuvrent dans le but de modifier cette image et redonner un nouveau souffle à ce système vieillissant.

« Fidéliser, c’est d’abord séduire »

De nombreux projets voient le jour afin d’attirer les jeunes sur les parcours. Tout d’abord, nous pouvons retrouver le Foot Golf. La balle est remplacée par un ballon, l’objectif étant de rentrer le ballon dans un trou en frappant au pied. Ensuite, nous avons le TrottGolf qui consiste à faire jouer les enfants sur un parcours de golf en se déplaçant à l’aide d’une trottinette. Enfin, se développe le disc golf, sport dont l’objectif est d’atteindre une cible à l’aide d’un Frisbee. Tant d’activités qui rejoignent l’idée de séduire le jeune sportif grâce à des pratiques innovantes. En golf, fidéliser c’est d’abord séduire, d’autant qu’il existe également 450 000 joueurs pratiquant cette activité de manière libre, hors mouvement fédéral.

Cette séduction se fait également remarquer dans la manière d’enseigner. L’UCPA lance une nouvelle manière d’apprendre. En effet, lors des stages de golf que l’association propose, l’éducateur est désormais considéré comme un guide. L’apprentissage passe essentiellement par le partage et l’entre-aide au sein du groupe d’entrainement.

Cette structure propose également aux jeunes d’être missionnés, dès 7 ans, afin de participer à la vie de leur club. Des missions telles que l’aide dans la préparation aux exercices ou le ramassage de matériel ce qui contribuent aussi à la séduction des parents et favorise la pré-insertion professionnelle.

Enfin, à l’approche de la RyderCup, la ville de Guyancourt, où se situe le golf national, espère fédérer un maximum de guyancourtois autour de la compétition. Le directeur des sports à pour mission de mettre en œuvre des actions, notamment dans les écoles primaires, pour donner envie d’essayer le golf.

Le golf, un sport de sénior… mais pas que !

Les jeunes sont au cœur de l’évolution du système golfique français. Ils représentent un des enjeux de demain. Malgré la faible représentation des 0-25 ans dans le golf d’aujourd’hui, on peut observer une réelle dynamique mise en œuvre par la Fédération afin d’augmenter son nombre de licenciés. Et si le Tiger Woods de demain n’était encore qu’un adolescent ?